Jean-Marc Royon

Tendez-moi la perche, je me débrouillerai avec le micro !

Page de couverture de  Royon
Mes voix
Mes voix
➽ Normal
00:00:0
-
➽ Vieillard
00:00:0
-
➽ Grotesque
00:00:0
-
➽ Outre-tombe I Inquiétant
00:00:0
-
➽ Enfantine
00:00:0
-
➽ Romantique I Emu
00:00:0
-
➽ Autoritaire I Facho
00:00:0
-
➽ Papy Rock - Spectacle jeune public, "La Coterie" (auteur-interprète).
00:00:0
-
➽ Les Bouffons - Duo avec C. Olivier, Spectacle La Coterie.
00:00:0
-
Mes photos
Mes photos
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Qui suis-je ?
Qui suis-je ?

JEAN-MARC ROYON  
Comédien, Auteur.  
Né le 22 octobre 1972 (45 ans).  
06 25 25 62 11  
jmroyon@yahoo.fr
 
 
Études : Bac A3 option théâtre (Lycée Molière. Paris XVI). Hypokhâgne.  
• Formé au théâtre classique, je débute très jeune dans divers cours, notamment au CAC de Corbeil-Essonnes. 
En 1991 je rejoins l'aventure du CAES (Centre Autonome d'expérimentation sociale), lieu de vie et de création autogéré 
à Ris-Orangis (91), au sein duquel je m'initie (sur le tas !) aux différents métiers du spectacle : éclairage, machinerie, construction de décor...  
• Je signe mes premières mises en scènes : Rixe, de J-Claude Grumberg, Les Castorades d'A. Cazenave.  
• En tant que comédien je travaille notamment avec le Théâtre du Festin (Anne-Laure Liégeois / CDN de  
Montluçon), pour lequel je joue dans Loterie Sanglante et Embouteillage. Sous la direction de Tato Jurado, 
Théâtre du Hangar, je joue dans En Pleine Mer, de Slawomir Mrozeck et dans Les retrouvailles, d'Arthur Adamov.  
• En 1998, je rencontre la compagnie de théâtre de rue Mythic mi-toc (Sophie Mercier et Guy Zollkau), 
et mets en scène leur deuxième création Socrate et Sécotine : Vivement Qu'on S'aime.  
• En 2000, avec Guy Zollkau je crée la compagnie du Théâtre de Caniveau et le spectacle de rue Mazout &  
Neutron
, qui tourne jusqu'en 2007 (environ 600 représentations au compteur).  
• En 2007, je rencontre Michel Besançon (co-fondateur du Théâtre du Graffiti) avec qui j'écris et je joue  
Berline's Consulting (théâtre de rue). La même année je participe à l'écriture, joue et chante dans un  
spectacle musical jeune public : La Coterie (avec des membres du groupe Têtes Raides), créé pour 
Les Francofolies de La Rochelle, en co-production avec les JMF. Spectacle qui tournera jusqu'en 2014.  
• 2011-2012, toujours avec Têtes Raides, je suis comédien dans une création du groupe à l'Odéon autour de  
l'œuvre de J. Genet, dans laquelle j'interprète des lettres du poète.  
• En 2011, je tourne dans Bye Bye Blondie, deuxième long métrage de V. Despentes, avec B. Dalle et E. Béart.  
• 2011 encore, J'épaule l'inénarrable et catastrophique Didier Super dans l'élaboration de son nouveau  
spectacle, une comédie musicale : Et si Didier Super était la réincarnation du christ ?  
• 2012 et 2013, je travaille différentes lectures présentées au Festival de la correspondance de Grignan,  
avec Xavier Gallais et Fred Nony (mise en espace : C. Correia).  
• 2012, fin d'exploitation du spectacle. Berline's Consulting.  
• En 2014, je tourne dans la série Paris pour Arte (réal. Gilles Bannier).  
• Entre 2014 et 2017, pause pour me consacrer à l'écriture de trois romans et d'une dizaine de nouvelles.  
(Aaarg Editions / Aaarg Magazine).  
• 2017, création du spectacle Joblard, Seul en Scène, adapté de mon premier roman Joblard, T'es le Meilleur
• 2018, En cours d'écriture un opéra rock, sortie prévue en 2019. Les dates pour Joblard commencent à tomber. 
• J'ai déjà une petite expérience en création de voix et en post-synchronisation.  
Avec tout ce que j'ai oublié et qui de toute façon ferai trop long dans un CV ! 
 
 
Du théâtre du théâtre du théâtre au collège au lycée en 
atelier en cours en concours d'entrée en amateur en 
professionnel du classique du contemporain des lectures 
du cabaret de la rue du bizarre de l'emmerdant à la 
recette au cachet au mois à mes frais avec l'argent des 
autres sans argent dans des petites salles pleines dans 
des grandes salles vides dans des petites salles vides 
dans des grandes salles pleines avec le trac toujours 
avec le trac pour une caméra vingt secondes dans un 
court dix minutes dans un long dans des CDN des 
théâtres municipaux des squatts des parcs des hangars 
des fermes des kermesses des Zénith des voitures des 
champs des carrosseries des bistrots sur la durée pour 
trois jours trois mois trois ans en résidence en tournée 
avec des copains avec des cons pour essayer pour 
manger pour exister pour disparaître parce que je ne sais 
pas quoi faire d'autre parce que je n'ai rien envie de faire 
d'autre ah si chanteur de rock mais bon pour plaire 
parce que ça me plait dans un costume d'époque dans 
le costume d'un autre à poil dans un décor de radeau de 
resto d'église de salon de coiffure d'asile de campagne 
dans pas de décor du tout parce que sans un rond ou pour 
faire moderne pour changer le monde pour l'oublier pour 
l'inventer pour s'en soigner pour le comprendre le monde 
pour moi pour personne pourvu qu'il y ai du monde avec 
du texte trois ligne douze pieds un tunnel une hallebarde 
au pied levé avec ce qu'il faut de répét' après un an de 
création collective aïe! jamais fait de mime ni l'acrobate 
Harpagon Sganarelle Le soldat Jimmy Mr Badin Alceste 
Léon le Moyen Zico Le flic Le fils Truffaldino Louis XVI 
Stanley Matamore Gus Lenglumé Jean Genet Un flic un clown un agent de la RATP, 
avec Béatrice Dalle chez Despentes...avec...avec...avec 
des trous des bonnes des moins bonnes des moins 
moins bonnes des longueurs des ventres mous des bides 
des vertiges des rames des fulgurances des instants de 
grâce de vérité et parfois parfois cinq cents sept heures en douze mois.  
 
Jean-Marc Royon

Me contacter
Me contacter
Si vous voulez que l'acteur puisse vous contacter